Me Connecter

#

Boccaccio

  • #

Boccaccio

Lieux : Destelbergen (Belgique)
De : 01-01-1986
A : 13-10-1993
Propriétaire : Dirk De Maesschalk ( 1986 - 1993 )

  • Le Boccaccio Life était un club belge situé à Destelbergen (près de Gand), créé en 1963. Considéré par les habitués comme le temple de la house et de la New Beat, ce club fut le premier méga-dancing d’Europe et le plus grand de l’époque pour cette région de l’Europe. Il fut fermé en 1993 par les autorités belges suites aux problèmes de drogues auxquels le club devait faire face. La période dorée du Boccaccio Life s’est étendue de la fin des années 80 où le club vu naître en ses murs la New Beat jusqu’à sa fermeture en 1993. Son succès est principalement dû au fait qu’il était le tout premier club en Europe à jouer de la House et New Beat alors que les autres clubs jouaient des morceaux plus classiques…

    Le Boccaccio a été créée en 1963 par Robert et Dirk Demaersschalck (père et fils) à Destelbergen près de Gand. A ses débuts le club n’était qu’un club de danse et une salle des fêtes. Il faudra attendre l’arrivée d’un jukebox un an plus tard pour voire naître le premier dancing de Belgique. Le bâtiment se situant à côté d’un étang, celui-ci fut aménagé comme un navire. D’ailleurs, beaucoup de pièces se trouvant à l’intérieur du club étaient issues de vieux navires. Le Boccaccio s’est développé a très rapidement et était connu à Gand et alentours. On pouvait y danser sur le disco, la soul, le funk des années 70. Les deux DJ’s les plus connus de cette époque étaient Dick Van Gelder et Phill Watts.

    Le succès continua jusqu’en 1985, date à laquelle une nouvelle discothèque fut bâtie non loin: le Carrera. Afin de relancer le club face à la concurrence Dirk et Robert se déplacèrent jusqu’en Angleterre afin de découvrir ce qui se faisait de mieux là-bas. Ils revinrent avec deux nouveaux concepts dans leurs valises: un nouveau système de lumières et de son.

    Le résultat de cette expédition fut visible dès 1986: le Boccaccio était la plus grande discothèque de Belgique, possédant les toutes dernières techniques en matière de lumière et de son. Le nom de l’établissement changea légèrement pour lui donner une touche un peu plus chic: « Boccacio Life International ». Un nom plein d’ambition. Personne ne se doutait à l’époque de l’impact de ce renouveau, le club a grandi en un rien de temps et est devenu « the place to be ». Le club était devenu une des deux ou trois plus grande discothèque d’Europe de l’époque et son nom était connu bien au-delà des frontières belges. Le Boccaccio Life a vu naître en ses murs un nouveau genre de musique appelé « New Beat » dont la vague déferlera sur toute l’Europe quelque temps plus tard. Il a également été un véritable vivier pour la House Music en Europe. Les DJ’s de l’époque étaient Olivier Pieters, Eric B, Mike Thompson et Mario. Le club était surnommé par les habitués « le temple de la New Beat et de la House ».

    Bien que des soirées étaient organisées le samedi soir, le club était surtout réputé pour ses parties du dimanches, les « Sunday parties » qui débutaient à 22h pour se terminer très très tard le lundi matin, voire le mardi.

    Des milliers de personnes venues des quatre coins de l’Europe se déplaçaient pour vivre ces soirées. Il fallait parfois faire jusqu’à deux heures de file pour accéder à la piste de danse. Les soirées du Boccaccio Life étaient le point d’orgue du marathon non stop des discothèques belges allant du vendredi au mardi: le « Cheops » à Izegem le vendredi, « La Villa » à Kooigem ou « La Rocca » à Lier (Anvers) ou même le « 55 (Fifty Five) » à Kuurne le samedi, et enfin le Boccaccio à Destelbergen le dimanche. Le club est passé par plusieurs périodes: XTC, House, Rave,… Le slogan était « NO music for MONEY but only for PLEASURE » (PAS de musique pour l’ARGENT, mais uniquement pour le PLAISIR)

    Le club a d’abord rouvert pour quelque soirées le dimanche, mais il est maintenant ouvert tous les samedis. Malgré le fait que les propriétaires soient toujours les mêmes, le monde de la nuit a énormément changé depuis la fermeture du Boccaccio Life et le club ne retrouvera jamais son ambiance des années 80/début 90. Le 29 novembre 2008, le Boccaccio Life des années 90 était de retour dans ses murs pour une soirée rétro : « The Sound of B » avec deux DJs de l’époque: Olivier Pieters et Phil Watts. Le succès de cette première soirée a a engendré une seconde édition la nuit du 30 avril 2009 avec Phil Watts, Olivier Pieters, Eric B, DJ JO et le groupe Taste of Sugar, puis une troisième édition le dimanche 23 mai 2010 avec Phil Watts, Eric B, DJ JO, et Mario.

    1993, la fermeture: Le Boccaccio fut le premier méga-dancing d’Europe continentale mais fut malheureusement aussi l’un des premier à devoir faire face à l’arrivée des drogues synthétiques en Europe, avec tous les problèmes que cela peut comporter pour une discothèque de cette ampleur. Sans compter les problèmes liés aux plaintes des riverains suites aux nuisances générées (bruits, voitures envahissant tout Destelbergen car les parkings du clubs ne pouvaient accueillir tout ce monde, …)

    Les DJs résidents

    Phil Watts - de 1987 - 1989
    Eric B11. - Résident du dimanche soir
    Olivier Pieters - Résident du dimanche soir de 1989 - 1993
    Mario - Résident du samedi soir
    Mike - en 2013 dj-résident du club, La Démence et du Steel-Gate à Bruxelles
    Jessie Deep - Résident samedi soir de 1992-1993
    Phi Phi, Frank De Wulf

    Autres DJs réguliers ou invités

    Laurent Warin, Dick Van Gelder, Henk, Deg

    *** fan club Boccaccio Destelbergen 1988-1993 :: Groupe Facebook avec avec plein d'informations, photos, vidéos, sets, ... 100% BOCCACCIO



Il y a actuellement aucun commentaire!

* Comments : pour poster un commentaire une authentification est requise, veuillez vous connecter à votre compte !!!